Conseils de jardinage

RENDEZ-VOUS AVEC JEAN-MICHEL,

NOTRE JARDINIER ET REFERENT PARCELLES PEDAGOGIQUES

AU JARDIN DE L’AQUEDUC LE 03/10/2020

I – COMMENT POUSSENT LES PLANTES
3 éléments sont indispensables à nos plantes :
1) Le Soleil (pas seulement la lumière) Pour pouvoir capter de l’énergie, les plantes doivent être directement exposées au soleil. C’est ce qui est le plus dur dans notre jardin. L’idéal serait que les plantes soient en plein soleil 8 heures par jour.
2) La Terre
C’est le support et la nourriture des plantes.
Une bonne terre est une terre propre. Il faudrait chaque année, à la fin de l’automne, retirer toutes les plantes de l’année précédente.
Une bonne terre est une terre qui respire, qui n’est pas tassée. Les organismes vivants ont besoin d’oxygène.
Pour une bonne terre, il faut également des apports : du compost (excellent, ,car il apporte les nutriments recommandés), de l’engrais organique (du fumier déshydraté par exemple). Il faudrait enrichir la terre à la fin de l’hiver pour éviter que les pluies n’emportent ces apports.
3) L’Eau
La terre des parcelles devrait constamment être gardée légèrement humidifiée. En été, il faudrait l’arroser tous les jours.
Un bon arrosage est un arrosage en profondeur, il faut bien arroser pour que l’eau pénètre bien jusqu’aux racines. Arroser au pied de la plante et pas sur le feuillage (pour éviter champignons et maladies). Bien veiller à ne pas piétiner (tasser) la terre au moment de l’arrosage.
Ces 3 éléments sont indissociables et la présence des uns ne compense pas l’absence des autres, ils sont tous nécessaires.

II – QUE FAIRE POUSSER ?
Plantes annuelles et plantes vivaces.
Les plantes vivaces sont plantées une seule fois et poussent pendant des années, la terre des parcelles où poussent des plantes vivaces n’est donc en général jamais propre.
Mais une plante vivace peut devenir une plante annuelle, c’est le cas des fraisiers. Les fraisiers meurent chaque année, ils font des stolons qui créeront de nouvelles plantes. Les stolons peuvent être coupés et repiqués à la fin de l’été quand la plante-mère se ratatine. Ne jamais déraciner des plantes quand elles sont en fleurs ou font des fruits.
Les vivaces prennent de plus en plus de place, il y a une symétrie entre ce qui pousse en surface et la partie enterrée, il y a généralement le même volume en dessous qu’au-dessus.
Il est conseillé d’éviter les framboisiers (buissons) car ils envahiront la parcelle. Pour pouvoir en canaliser la pousse, on peut néanmoins enlever des racines au printemps.

Les arbres sont également des plantes vivaces, ils sont les bienvenus dans les parcs et les forêts mais n’ont pas leur place sur les parcelles. Ils font de l’ombre, prennent beaucoup de place et empêchent les autres plantes de pousser.
Les lauriers par exemple envoient des herbicides pour empêcher les autres plantes de prendre leur place.
Les plantes annuelles poussent durant 6 à 9 mois de l’année et n’ont pas le temps d’envahir les parcelles.
Mieux vaut privilégier les légumes et les fleurs, tout type de fleurs (en graines ou à repiquer).
Eviter les roses trémières en grand nombre, elles créeront un rideau d’ombre sur votre parcelle et sur celles de vos voisins.
Pour les légumes : éviter les artichauts (plantes vivaces qui montent haut), pas plus de 2 plants de courgettes par parcelle, éviter aussi les courges, les cucurbitacées, les melons (bien qu’on puisse les faire grimper) sur les parcelles individuelles.

III – QUESTIONS / REPONSES
Inclus commentaires des adhérents présents
Petits conseils pour les débutants :
Commencer par des radis, c’est simple et rapide. Ils peuvent être récoltés 3 semaines après avoir été semés.
Attention à ne pas planter les graines trop serrées, les planter une par une de préférence en ligne en les espaçant de 2 cm.
Toujours bien espacer les plants pour tous les légumes !
Planter de la salade, c’est facile. Attention à ne pas la semer ou la planter trop jeune sur les parcelles à cause des limaces. Planter la sous serre ou en jardinière à la maison, elle germera au bout d’une semaine. Une fois qu’une 6ème feuille apparaitra vous pourrez les repiquer sur votre parcelle, elles pourront survivre aux limaces.
On peut également mettre de l’anti-limace en granulés bio (phosphate de fer).
Astuce : couvrir les granulés avec une planche, escargots et limaces adorent se glisser dessous et mangeront les granulés.
Tenez compte de l’emplacement de votre parcelle, regardez dans quel sens elle est éclairée et plantez vos petites plantes à l’avant, les plus grandes à l’arrière pour que toutes puissent bénéficier du soleil.
Vous trouverez beaucoup d’exemples d’associations et de rotations sur internet. Vous pouvez par exemple planter dans un premier temps radis et salade, puis aubergines, poivrons et tomates, ou petits pois et fèves
(mangez les crus, c’est délicieux et excellent pour la santé).

Concernant les pucerons :
Vous pouvez trouver des pucerons (verts ou noirs) sur les tiges tendres et les bourgeons, ils les piquent pour en pomper la sève. Une technique qui fonctionne est de les enlever à la main au fur et à mesure dès qu’on les
voit, délicatement pour ne pas abimer les bourgeons.
A titre préventif (cela ne sert à rien une fois la plante malade), on peut pulvériser du purin d’ortie, c’est très efficace. Il est vendu en jardineries sous différentes formes, privilégiez les granulés ou la poudre.
Remplir une bouteille d’eau du robinet, laisser 4 à 5 jours, sans reboucher, pour éliminer chlore et autres produits. Ensuite, ajouter une poignée de granulés, laisser macérer sans reboucher 1 à 2 semaines, diluer : 1
volume pour 5 volumes d’eau. Garder dans des bouteilles fermées, le purin sera prêt à être pulvérisé au bout de 2 à 3 semaines.
Attention, une forte odeur d’égouts se dégagera au moment où vous transvaserez.

Le purin d’ortie est également un très bon engrais et un anti-maladies (les champignons le détestent).

Autres conseils et réponses aux questions posées :
La terre de votre parcelle est argileuse ?
Plus on l’aère, moins elle est collante. On peut y ajouter du terreau, du compost, du mulch pour l’aérer. Si elle est très argileuse, vous pouvez ajouter de la tourbe qui la rééquilibrera.
Cicadelles :
En prévention le purin d’ortie semble fonctionner assez bien, on peut également l’associer à du purin de presles.
Concernant la parcelle pédagogique :
Une plantation de pommes de terre est prévue en février pour un récolte début juillet. La parcelle restera en repos pendant le mois de juillet. La pomme de terre ne se marie pas bien avec les autres légumes. Il est prévu
de planter oignons, poireaux et carottes en 2020.
Alternez les plantes : Ne faites pas toujours pousser les mêmes plantes pour éviter les maladies !
Repiquage des plants :
Tous les légumes et les fleurs ne se repiquent pas. Les radis, les navets, les carottes se sèment mais ne se repiquent pas, ils meurent une fois leurs racines à l’air. Les tomates, les salades, les poivrons, les aubergines, le
fenouil peuvent être repiqués. Renseignez-vous avant si vous avez un doute pour savoir si une plante se repique ou doit être semée directement en place.
Taille des framboisiers :
Coupez les cannes qui ont déjà produit.
Vous souhaitez planter des tomates ?
Ne plantez pas les tomates trop serrées, espacez-les de 50cm environ. Si elles tardent à murir c’est qu’elles manquent de soleil, le soleil doit pouvoir accéder. Mettez si possible un tuteur par pied. Ajoutez de la terre au
pied des tomates (l’arrosage enlève la terre) pour faire repartir les racines.
Quelques idées pour les parcelles :
Les Topinambours poussent bien dans le jardin, on peut les piquer directement dans la terre (les choisir petits).
Le raifort pousse très facilement, on peut le mètre en terre directement.
La moutarde-épinard pousse également bien.
Evitez de semer des graminées (blé, etc.) !

Outils et matériel :
Rangez toujours les outils nettoyés partie en fer vers le haut.
Ne tirez pas le tuyau d’arrosage par le pommeau. Veillez à bien couper les robinets au niveau des arrivées et enroulez les tuyaux.